Menu

Si tu veux la paix, prépare la paix!

Si tu veux la paix, prépare la paix!

Cela fait des siècles que les opinions publiques sont imprégnées de la culture de sécurité par les armes. Pourtant est-ce la seule sécurité possible? Pourquoi les livres d’histoire sont)ils remplis de batailles et de guerres, et non de périodes de paix prospères ? Pourquoi glorifie-t-on autant les grands tyrans en leur attribuant le titre de grands hommes ? Et pourquoi ne donne-t-on pas à connaître ces grandes femmes et ces grands hommes qui ont promu la paix et la non-violence ?


N'entendons-nous pas fréquemment « Il y a toujours eu des guerres » ? Sous-entendu « il y en aura toujours » ? Et cet autre poncif « Si tu veux la pais, prépare la guerre ! ». Mais n'est-ce pas à force de préparer les guerres qu'on finit par les faire ? « Si tu veux la paix, prépare la paix » : voilà ce qui est moderne et ambitieux. En résumé, la planète du 21ième siècle et les relations entre les êtres  humains qui la peuplent exigent-elles les mêmes réponses qu'aux siècles précédents ? N'est-il pas nécessaire de construire autrement la sécurité de chacun et dons la sécurité de tous ?

Avec les armes dites de destruction massive mises au point au cours du siècle dernier, et notamment les armes nucléaires, l'homme possède aujourd'hui la capacité d'éliminer toute vie sur la planète, et d'anéantir en quelques instants plusieurs milliards d'années d'évolution. Prendrons-nous cette responsabilité ? Allons-nous continuer dans cette voie dangereuse et sans issue où la culture de guerre imprègne tous les pans de la société ? Ou bien allons-nous être capables de construire de nouveaux rapports humains dans lesquels les guerres et les armes nucléaires n'auraient plus droit de cité ?

Pour prévenir une catastrophe atomique – de plus en plus probable – il y a urgence qu'un nouveau mouvement s'engage, impliquant les citoyens, les États et les institutions internationales. S'appuyant sur les victoires des mobilisations citoyennes et sur l'existence des instruments internationaux, ce processus devra impliquer l'ensemble des États dotés d'armes nucléaires et les États non dotés. Ce mouvement inédit est en marche autour de la Convention d'élimination des armes nucléaires, et de la Campagne internationale pour abolir l'arme nucléaire qui la soutient. Ainsi, nous disposons d'un processus crédible pour aboutir à l'élimination totale des armes atomiques, capabable de mobiliser dans la confiance l'ensemble de la communauté internationale.

En finir avec l'arme nucléaire est d'une urgente nécessité. Ce choix sera porteur d'une double ambition pour l'avenir, celle de préserver les espèces humaines, animales et végétales de la destruction, et celle de construire un autre monde sur des valeurs humaines de justice, de coopération, de solidarité, de paix. Or les armes nucléaires sont incompatibles avec la culture de la paix.

Pierre Villard
extrait de l'introduction du livre « Pour en finir avec l'arme nucléaire », édité par la Dispute.snédit, Paris